Travaux / Maisons

Escaliers en bois : comment les choisir ?

La plupart des escaliers traditionnels sont en bois ou revêtus de bois. Le bois est un matériau doté de très bonnes caractéristiques esthétiques et de durabilité. Ce matériau naturel peut également ajouter de l'élégance à une maison, et apporter plus de chaleur. Un escalier en bois peut également changer l'apparence d'une maison de différentes manières. Voici quelques points à savoir si vous vous intéressez aux escaliers en bois.

Avec quel bois construire un escalier en bois en intérieur ?

Quand on parle d'escalier en bois, il faut noter qu'il existe plusieurs qualités selon la matière première utilisée. Pour un escalier intérieur en bois, le pin, le hêtre et le chêne sont souvent utilisés. Le pin est le bois le plus économique, mais aussi le plus tendre avec une densité de 0,52. Traditionnellement, c’est le bois le plus utilisé. Pour une variante encore plus douce, il y a aussi le sapin. Celui-ci vient avec une densité de 0,45. Le hêtre et le chêne quant à eux, sont des bois durs. Le hêtre possède une densité de 0,7, alors que celle du chêne est de 0,8. Pour construire un escalier robuste et durable, ce sont les options à considérer. La principale différence est que le chêne a un grain caractéristique et indubitable. Par contre, le hêtre est meilleur en rapport qualité/prix, en plus de sa capacité à s’adapter à n'importe quelle teinte. Les deux se combinent aussi parfaitement avec l'acier inoxydable ou le verre. Donc, idéals pour la réalisation d’escalier moderne. Dans tous les cas, faire appel à un charpentier serait bénéfique pour le succès de ce projet.

Avec quel bois construire un escalier en bois en extérieur ?

Le choix du bois pour un escalier en extérieur varie selon différents critères. Par exemple, dans le cas d’une fréquence de passage importante, les bois durs devront être choisis à cet effet. Le hêtre, le chêne, ou l’ébène sont les plus considérés dans ce domaine, en raison de leur résistance et leu durabilité. Cependant, ces qualités ont aussi un prix assez élevé. Donc, pour réduire les dépenses, certains optent pour des bois plus tendres tels que l’érable ou le sapin. Plus abordables, mais moins durables, ils sont exigeants en entretien. Cela est surtout utile pour leur conférer une plus longue durée de vie, et pour faire face aux conditions extérieures. Les bois exotiques tels que le massaranduba, l’ipé, et le teck sont aussi très pratiques dans les régions à forte pluie. Ils résistent efficacement à l’humidité.

Comment s'y prendre pour fabriquer un escalier en bois ?

Un escalier en bois est généralement construit à partir de 3 composants principaux : les limons, les marches et les contremarches. Les limons sont les poutres qui supportent notre poids lorsqu'on monte l’escalier. Les marches sont les plinthes où l’on marche. Et les contremarches sont positionnées perpendiculairement sous chaque marche. La première étape dans cette construction consiste à prendre les mesures préliminaires. On doit tenir compte des mesures de la hauteur, de la largeur et de la longueur. Mais aussi celles de chaque marche et en même temps de l'escalier entier. Tout cela afin de pouvoir mesurer avec précision les coupes et calculer la quantité de matériau dont on aura besoin. Après la prise des mesures, il faut ensuite passer à la découpe de chaque élément. Cette étape doit se faire avec précision et à l’aide de bons outils comme l’équerre, la scie circulaire, la perceuse… Le montage se fera en dernier lieu, et de préférence, avec d’autres mains supplémentaires.

Comment fabriquer les tournants dans les escaliers ?

Les tournants dans les escaliers dépendent principalement des contraintes de l’espace et de l’orientation de l’escalier. Par exemple, si l’escalier doit tourner une fois face à un mur d’un angle de 90 °, il faut alors opter pour un escalier tournant balancé à quart tournant. Pour ce faire, il faut que la découpe des marches se fasse dans un style d’éventail. Ainsi, les plinthes dans cette partie ne seront pas découpées de manière rectangulaire. Elles devront plutôt adopter la forme d’un triangle rectangle. C’est un processus qui exige également une grande précision sur les mesures. Notamment dans la réalisation de ce tournant en éventail. Quelques centimètres de plus ou de moins suffisent pour ruiner l’apparence générale de l’escalier.

Quels sont les avantages d’un escalier en bois ?

Quand on parle d’escalier en bois, on parle aussi d’escalier pas cher. Mais la première chose qu’on apprécie vraiment avec le bois c’est sa malléabilité. C’est un matériau qui permet de réaliser différents design d’escalier. Le choix est large, et chaque essence de bois permet également de réaliser différents styles de finition. Le bois est aussi un matériau agréable au toucher. Il procure un certain confort et reste aussi accueillant même en hiver. Les bois massifs sont aussi très polyvalents et s’intègrent facilement dans n’importe quel style de maison. En outre, le bois est aussi facile à entretenir. Mais ce qu’on apprécie le plus c’est qu’il peut être personnalisable à souhait. Cela bien sûr, à condition de confier la tache à un artisan compétent dans ce domaine.

Comment s’entretient un escalier en bois ?

La première chose à faire est de nettoyer l'escalier. Il faut la dépoussiérer, la balayer et de l'essuyer. On devrait également appliquer un produit spécifique pour traiter le bois. Il faut aussi, dans la mesure du possible, éviter tout contact avec l’humidité. Pour éliminer les impuretés, il est aussi nécessaire de polir la surface de l’escalier. Pour ce faire, il faut passer du papier verre pour éliminer toutes traces. Dans la première étape, du papier de verre plus épais est généralement utilisé pour éliminer plus de débris. Ensuite, on passera à du papier à grain moyen. Et dans la dernière étape, on fera passer du papier verre à grain fin pour lisser la surface. Pour protéger cette surface, on peut appliquer du vernis ou de la cire. Pour appliquer correctement le vernis, il faut toujours suivre le même sens et bien l’étaler avec un pinceau. Après avoir appliqué une première couche, il faut également en remettre une deuxième pour que cette protection tienne parfaitement. Pour des escaliers plus anciens, plusieurs couches seront nécessaires.

Dans le même genre

Bois

Coffre à jouets en bois : comment le fabriquer ?

Dès qu’on se réfère à la chambre d’enfant, le rangement pose un léger problème. En plus des vêtements, il possède, et pas qu’un peu, des jouets à ordonner. Déjà, on doit accoutumer l’enfant à prendre ...

Travaux / Maisons

Comment éviter l'humidité chez soi ?

L'humidité à la maison n'est plus seulement un problème pour la maison. L'humidité affecte directement votre santé et votre qualité de vie. Avant de prendre les mesures nécessaires, il est important d...

Travaux / Maisons

Comment peindre un plafond : les bonnes techniques

Peindre une maison ou une pièce paraît simple. Mais il faut suivre une série de conseils ou de recommandations pour que le résultat soit satisfaisant. Et ce, sans qu'il soit nécessaire de faire appel ...

Travaux / Maisons

Plan de travail : lequel choisir ?

Il existe une grande variété de plans de travail de cuisine qui peuvent mettre en valeur votre cuisine. Pour cela, on distingue différents types de matériaux qui peuvent les former. Mais qui caractéri...

Travaux / Maisons

Aménagement placard : comment faire ?

Un placard est une partie fonctionnelle de la chambre. Il doit également être en harmonie avec le style généralement de cette pièce, mais doit aussi s’adapter à vos exigences. C’est pour cela que l’am...

Retour en haut
Copyright © 2020 www.auvergne-promobois.com | Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.