Bois

Comprendre et appliquer la loi de Blondel pour un escalier

Les escaliers font partie des éléments qui rendent une maison unique, c'est pour cela que leur conception mérite une étude minutieuse. Parmi les diverses règles et principes régissant leurs constructions, la loi de Blondel se démarque comme un outil fondamental pour parvenir à des résultats optimaux. La loi de Blondel, du nom de l'architecte François Blondel (1618-1686), est un concept clé dans la conception d'escalier. Elle énonce les relations harmonieuses entre la hauteur et la largeur des marches. Nous allons explorer l'importance cruciale de la loi de Blondel dans la construction d'escalier pour que ce dernier ne soit pas bancal.

Comment utiliser la formule de Blondel ?

Cet instrument mathématique est une règle simple mais puissante utilisée dans la conception d'escalier pour déterminer leurs dimensions idéales. Elle vise à établir un équilibre harmonieux entre chaque marche la hauteur (h) et la largeur (g).

En l'utilisant, les concepteurs peuvent concevoir des cages en bois qui offrent une commodité optimale aux utilisateurs, tout en répondant aux normes de sécurité. Cette approche mathématique permet de créer des escaliers équilibrés, ergonomiques et esthétiquement agréables, faisant de ce précepte un instrument précieux dans l'art de ce type de conception.

La formule de Blondel : 2h + g = 63 cm à 65 cm.

L'affirmation de cette approche est que la somme de deux fois la hauteur et du giron doit être comprise entre 63 cm et 65 cm. Cette plage de valeurs est considérée comme ergonomique pour la plupart des utilisateurs et sûre à utiliser.

Explication de chaque élément qui compose cette règle :

h :La lettre "h" représente la hauteur verticale, c'est-à-dire la distance verticale entre deux marches consécutives.

g :La lettre "g" représente le giron, qui est la largeur horizontale, c'est-à-dire la surface sur laquelle l'utilisateur pose son pied.

Comment utiliser la formule de Blondel ?

Comment calculer le giron d'un escalier droit ?

Vous pouvez suivre les étapes suivantes :

Étape 1 : Mesurer (H)Tout d'abord, mesurez la hauteur totale de l'escalier, c'est-à-dire la distance verticale entre le niveau inférieur et le niveau supérieur où l'escalier sera installé.

Étape 2 : Déterminer le nombre de marches (n)Ensuite, déterminez le nombre nécessaire pour couvrir la hauteur totale du perron. Pour cela, divisez la hauteur totale (H) par la hauteur souhaitée pour chaque marche (h).

n = H / h

Étape 3 : trouver (g)Une fois que vous connaissez le nombre exact, vous pouvez utiliser la formule pour trouver le "g" optimal.

En utilisant cette approche, isolez "g" pour obtenir sa valeur :

g = entre 63 cm à 65 cm - 2h

Étape 4 : Vérifier et ajuster si nécessaire
Vérifiez si la valeur calculée se situe bien dans la plage recommandée de 63 cm à 65 cm. Si c'est le cas, alors il est correct, et vous avez déterminé le g optimal pour qu'il soit droit.

Exemple :

  • Supposons que (H) soit de 280 cm, et que nous souhaitons une (h) de 16 cm.
  • Nombre de marches (n) : n = 280 cm / 16 cm ≈ 17,5
  • Comme nous ne pouvons pas avoir un nombre fractionnaire, nous devons arrondir à un nombre entier. Donc, le nombre total sera de 18.
  • g = entre 63 cm à 65 cm - 2 * 16 cm

Donc g est plus ou moins entre 31 cm à 33 cm

Une étape essentielle pour un escalier en bois confortable et sécurisé.

Il est un élément clé qui influence directement la sécurité et la commodité d'un escalier en bois. Voici son importance :

  • Il assure l'équilibre et la stabilité,
  • Il donne le confort ergonomique,
  • Il évite les chutes,
  • Il répond à la conformité aux normes de sécurité.

Comment calculer le giron d'un escalier droit ?

Quelles sont les normes de dimensions pour un escalier selon la loi de Blondel ?

Cette règle mathématique vise à établir des dimensions harmonieuses :

  • Hauteur de la marche (h) : elle se situe généralement entre 16 cm et 18 cm.
  • Giron (g) : il se situe généralement entre 24 cm et 32 cm.
  • Approche mathématique : elle stipule que 2h + g doit être compris entre 63 cm et 65 cm, on peut déterminer les dimensions appropriées pour chaque marche en fonction de la hauteur souhaitée (h).

Ces normes de dimensions sont déterminées en tenant compte des facteurs ergonomiques et esthétiques. L'objectif est de créer des escaliers qui offrent une commodité optimale pour chaque utilisateur.

Un gage de sécurité et de commodité.

En combinant des dimensions ergonomiques avec une esthétique adaptée au contexte architectural, les normes de dimensions assurent que la cage en bois devient un élément fonctionnel, confortable et sécurisé. Pour les constructeurs, suivre ces normes représente un engagement envers la sécurité et le bien-être des utilisateurs, créant ainsi un environnement accueillant et rassurant.

Comment calculer la largeur d'une marche d'escalier selon la loi de Blondel ?

Pour trouver la largeur idéale selon cette règle mathématique, vous pouvez suivre ces étapes :

Étape 1 : Déterminer (h)Tout d'abord, mesurez la hauteur verticale.

Étape 2 :2h + g = entre 63 cm à 65 cm

Il faut isoler la valeur du (g) :

g = entre 63 cm à 65 cm - 2h

En utilisant la hauteur de chaque marche (h) mesurée précédemment, vous pouvez calculer la valeur du (g) pour l'escalier.

Étape 3 : Vérifier et ajuster si nécessaireVérifiez si la valeur calculée se situe bien dans la plage recommandée de 63 cm à 65 cm.

Exemple :

  • Supposons que (h) soit de 16 cm.
  • Calcul du (g) : g = entre 63 cm à 65 cm - 2 * 16 cm

Donc est plus ou moins entre 31 cm à 33 cm

Pour tout projet de construction, la sécurité et la commodité des occupants sont essentielles. En utilisant la loi de Blondel comme des outils de travail, la conception d'escaliers devient un processus guidé par l'expertise, visant à offrir des solutions adaptées et fonctionnelles pour chaque maison ou bâtiment. En appliquant cette technique éprouvée, vous pouvez être assuré de créer un chef-d’œuvre tournant ou droit qui répond aux normes de sécurité en vigueur. Car rien n'est plus rassurant que de monter un escalier sans se soucier de perdre l'équilibre et de se casser quelque part

Poursuivez votre exploration du monde du bois :

Bois

Qu'est-ce que le bois de charme et pourquoi est-il si apprécié ?

Parmi les espèces de bois dur qu’il existe, il y a le charme. Aussi connu sous le nom de charmille ou de charme commun, cet arbre de petite taille appartient à la famille des bétulacées au même titr...

Bois

Bois massif : qu'est-ce que c'est ?

Le bois est un matériau extrêmement important et utile. Il est utilisé partout : fabrication de voitures, bâtiments, meubles, avions, cuisine… Il existe différents types de bois : le bois massif, le b...

Bois

Les différents types de charpentes pour la construction d'une maison

La charpente est l’ossature ou le support d’une maison ou de son toit. Il s’agit en fait d’un assemblage de pièces généralement en bois. Mais actuellement ...

Bois

Le mur en bois : la tendance déco de ce printemps !

Vous avez besoin de changer complètement le style décoratif de votre intérieur ? L'installation d'un mur en bois dans la pièce principale de votre maison est une option déco envisageable. Le mur en bo...

Bois

Tout savoir sur le bois de mélèze : prix et utilisation

Le mélèze est une essence de bois d'Europe. Cet arbre de la famille des Pinacées dispose de dix variétés différentes. Il pousse également en Russie occidentale, en Sibérie et en Amérique du Nord. Ce...

Retour en haut
Copyright © 2024 www.auvergne-promobois.com | Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.