Travaux / Maisons

Comment éviter l'humidité chez soi ?

L'humidité à la maison n'est plus seulement un problème pour la maison. L'humidité affecte directement votre santé et votre qualité de vie. Avant de prendre les mesures nécessaires, il est important de comprendre comment un problème d'humidité fonctionne. En sachant comment l’humidité s’infiltre chez vous, vous pourrez appliquer les précautions nécessaires. Voici donc les points essentiels !

D'où vient l'humidité chez soi ?

Une étude stipule qu’une maison moyenne est capable de produire 10 à 15 litres d’eau par jour. Toute cette eau provient essentiellement de la salle de bains, de la cuisine, de la buanderie, et même des occupants de la maison. Évidemment, si tout fonctionne comme il se doit, toute l'humidité qui en découle s'évapore et ne causera aucun inconvénient majeur. Ce qu’il faut savoir c’est que si on vit dans une zone à forte humidité, ou que la maison n’est pas ventilée correctement, on peut alors faire face à des problèmes d’humidité. Par exemple, si la maison n’a pas de sous-sol et que les fondations sont défaillantes, l’humidité peut s’infiltrer dans les pièces se trouvant au rez-de-chaussée, en partant des fondations pour ensuite passer à travers les murs. C’est ce qu’on entend par remontées capillaires. En hiver, si nous ne ventilons pas correctement la maison, l’environnement humide peut générer une mauvaise odeur d’humidité et de grosses taches, mais aussi des fissures sur les murs. En outre, cela affectera également la santé des occupants de la maison.

Comment faire pour éviter l'humidité chez soi ?

Évidemment, la première chose à faire c’est de toujours bien ventiler la maison. Même une heure de ventilation peut suffire à éliminer l’humidité générée par les activités quotidiennes. Cependant, il faut aussi penser à réduire ces activités qui produisent de l’humidité dans la maison. Dans la cuisine par exemple, il est toujours préférable de couvrir les poêles et les casseroles lors de la cuisson. Pour faire en sorte que l’humidité ne se propage, il est aussi pratique de fermer la porte de la cuisine. La salle de bains, une autre pièce incontournable au quotidien, doit aussi être aérée après chaque utilisation. Compte tenu de la quantité d’eau chaude qu’on y consomme, cette pièce est souvent sujette à la condensation. Donc, après chaque utilisation, n’oubliez pas d’ouvrir complètement les fenêtres, et les nettoyer avec les miroirs avec du papier absorbant. Parfois, il est aussi préférable de laisser le chauffage en continu, surtout durant les périodes de pluie. En effet l'air chaud absorbe plus d'humidité et empêche les changements brusques de température.

Peut-on vérifier son taux d'humidité chez soi ?

Actuellement, la technologie permet de vérifier le taux d’humidité d’une maison. Dans ce contexte, on se sert généralement de deux moyens. On a la chromatographie, au moyen duquel et grâce à des cartes ou des bandes indicatrices d'humidité qui changent de couleur en fonction de l'humidité détectée dans l'environnement. De cette manière, on peut facilement savoir si on vit dans un environnement sec ou humide. Il y a aussi l'hygromètre qui, à travers un capteur d’humidité et des données sur écran, peut indiquer le niveau d’humidité et de condensation. Cet appareil fonctionne à peu près de la même manière qu’un thermomètre.

Comment reconnaître les problèmes d’humidité au premier coup d’œil ?

On peut aussi découvrir l'humidité à la maison simplement en observant les éléments qui s’y trouvent. Des éléments tels que les parquets, les portes, les objets tels que les instruments de musique dont le composant de base est le bois… Ce sont les premiers à subir des dommages dus à une humidité excessive, car ils ont tendance à se déformer. La buée sur le verre, les miroirs et les fenêtres, la moisissure sur les murs et les plafonds, le plâtre et la peinture qui se détachent ou se détériorent sur les murs extérieurs, ou encore la présence de salpêtre sur les murs intérieurs… Tels sont les points qui indiquent la présence d'humidité dans une maison.

La ventilation des lieux résout-elle tous les problèmes d’humidité ?

Contrairement à l'humidité ambiante, l'humidité provoquée par des remontées capillaires (l'eau monte du sol à travers les murs et des matériaux poreux) ou des infiltrations latérales (se produisant dans des pièces souterraines telles que la cave, le garage…) n’est pas résolue en améliorant la ventilation intérieure. Dans la plupart des cas, ce type d'humidité peut être causé par des défauts de construction. Par conséquent, ils doivent être corrigés à temps afin que l'usure des matériaux ne se prolonge pas et devienne un danger pour la structure et l'entretien de la maison. Il faut procéder à une mise au point de l’isolation et de l’étanchéité, à l'amélioration des revêtements des murs, et en accordant une attention particulière aux joints.

Quelles sont les conséquences de l’humidité sur la santé ?

Dans une maison humide, la qualité de l'air laisse beaucoup à désirer. Elle augmente le risque de contracter l'asthme, la sinusite et les infections pulmonaires comme la bronchite. Cela affecte non seulement vos organes, mais également vos os, vos articulations et vos muscles ressentent, en créant des courbatures et des douleurs. À cause des microorganismes que l’humidité véhicule, on peut avoir des sensations gênantes telles que des frissons, de la fatigue, des difficultés respiratoires, des maux de tête, ou de mauvaises odeurs. La présence d’acariens est aussi considérablement élevée dans une maison humide. Environ 80 % des personnes asthmatiques sont allergiques aux excréments d'acariens. Ce sont des larves invisibles qui se reproduisent mieux dans un environnement humide. Les problèmes qui peuvent survenir avec les acariens sont liés à l’asthme et à la rhinite, provoquant même une conjonctivite allergique.

Dans le même genre

Travaux / Maisons

Chalet en bois en kit : où s'en procurer un ?

Actuellement, le chalet en bois va au-delà d’une simple petite maison en bois. Avec tous les modèles de chalets qui ont émergé dernièrement (plan, terrasse, chambres, fenetres, menuiseries, isolation…...

Travaux / Maisons

Escaliers en bois : comment l'installer ?

Les escaliers en bois (style droit, corps tournant, rampe en metal, interieur design…) continuent d’être l’un des choix les plus préférés des propriétaires. Et cela, pour de nombreuses raisons. On dit...

Travaux / Maisons

Bâtiment agricole : quelles sont les règles à respecter ?

Le bâtiment agricole est un local servant pour le besoin d’une exploitation agricole : stockage de matériel, stockage de semences, transit de produits agricoles, engrais et récoltes… La construction d...

Travaux / Maisons

Autoconstruction : peut-on construire sa maison tout seul ?

L’autoconstruction est une pratique peu courante surtout en milieu urbain. Le principe de l’autoconstruction est simple : le maître d’oeuvre, le maître d’ouvrage et le constructeur ne fait qu’une même...

Travaux / Maisons

Pourquoi faire entretenir sa chaudière une fois par an est obligatoire

On le sait déjà, on doit impérativement entretenir une chaudière. Et pour faciliter cette pratique obligatoire, il est préférable d’opter pour une chaudière de grande marque. De plus, on arrive à l’in...

Retour en haut
Copyright © 2021 www.auvergne-promobois.com | Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.