Le combustible bois

Le combustible bois est un produit élaboré.
Le bois et les sous-produits bois "énergisables" subissent des transformations afin d'élaborer un combustible répondant à la technologie de chaudière choisie.

Ainsi le granulé de bois est fabriqué à partir de sciures (ou de copeaux et de déchets de bois broyés en sciure) fine, calibrée, séchée à 5 % d'humidité et compactée en cylindres de 6 ou 9 mm de diamètre dans des presses spécifiques, sans agent de liaison ou autre additif.

Le bois déchiqueté (ou plaquettes) est obtenu après déchiquetage et tamisage éventuel afin d'obtenir des granulométries adaptées. Le stockage du bois broyé assure ensuite le maintien du taux d'humidité s'il s'agit de broyat de bois sec ou le séchage des plaquettes vertes grâce à la fermentation permettant l'évaporation de l'eau.

Les caractéristiques d'un combustible bois :

  • la granulométrie :  c'est la dimension des éléments qui constituent le combustible : pour le granulé, il s'agit de son diamètre en mm. Le taux de fines (particules < 1mm) exprimé en % de la masse totale est également une donnée granulométrique importante. Pour les bois déchiquetés (plaquettes forestières et industrielles, broyat de bois de rebut) et les écorces, c'est la longueur x largeur x épaisseur. La proportion de fraction fine (particules < 1mm), et de fraction grossière (selon la classe de granulométrie choisie) en %  de la masse totale, sont des données granulométriques également importantes. La mesure de granulométrie d'un combustible bois et sa teneur en particules fines sont déterminées à l'aide de tamis vibratoires ou oscillants (possibilité de mesure en laboratoire et auprès de Bois Energie 15 et EnR par envoi d'échantillon).
  • Le taux d'humidité : il s'agit, pour les combustibles bois, de l'humidité rapportée à la masse brute : (masse eau/masse totale du bois à cette humidité) x 100. La mesure du taux d'humidité peut être réalisée avec des matériels de mesure immédiate (Seau autrichien,...) uniquement pour du bois déchiqueté d'humidité moyenne, avec une précision relative mais un résultat rapide. On peut également utiliser une méthode simplifiée avec un four micro-onde mais la seule mesure normalisée doit être réalisée en étude calorimétrique selon un protocole (possibilité de mesure auprès de Bois Energie 15 et EnR par envoi d'échantillon).
  • Le PCI (Pouvoir Calorifique Inférieur) : exprimé en kWh/tonne, il correspond à la quantité d'énergie produite par la combustion du bois sans tenir compte de la chaleur latente de vaporisation contenue dans la vapeur d'eau produite lors de la combustion.

Les différents combustibles bois sont les suivants :

  • Les bûches
  • Les plaquettes
  • Les granulés ou pellets
  • Les briquettes ou bûchettes reconstituées

Les différents matériels de combustion bois :

  • Les poêles
  • Les chaudières à bûches
  • Les chaudières automatiques
  • Les réseaux de chaleur